• A A

Le CTC condamne le vote visant à abolir le registre des armes d’épaule

Affiché le mercredi, 15 février 2012

Le Congrès du travail du Canada se joint à la Coalition canadienne pour le contrôle des armes et aux organisations de policiers, de femmes et de lutte contre la violence pour condamner le vote d’aujourd’hui visant à abolir le registre des armes. « Nous soutenons que le registre des armes est un outil important pour garantir la sécurité dans les milieux de travail et les communautés, explique le président du CTC, Ken Georgetti. Il est plus que décevant que le gouvernement choisisse d’ignorer la forte baisse du nombre de meurtres, d’incidents de violence conjugale et de suicides commis au moyen d’une carabine et d’un fusil de chasse depuis la mise en place du registre, et le fait que les policiers utilisent le registre chaque jour pour les aider à prévenir, enquêter et élucider des crimes. »

En détruisant les données contenues dans le registre, la loi votée par le gouvernement fera en sorte qu’une province ou qu’un territoire ne pourra utiliser les données déjà recueillies pour mettre en place leur propre registre. « Cette disposition montre que la loi est complètement idéologique et n’est pas par souci d’utiliser de façon responsable l’argent des contribuables, déclare M. Georgetti. Le réel gaspillage est la destruction de ce qui pourrait continuer à être utile pour protéger nos communautés et nos premiers répondants. Abolir le registre et détruire les données ne feront que menacer la vie des travailleurs. »